>

Open innovation

>

>

Innovation frugale

Innovation frugale

L’innovation frugale, concept théorisé par Navi Radjou [1], est  une démarche qui consiste à faire preuve d’ingéniosité pour  innover de la façon la plus simple et efficace possible en  utilisant un minimum de moyens. Une approche intelligente  dont les entreprises aujourd’hui aurait tout à fait intérêt à s’approprier selon lui car cette recherche de simplicité  permet entre autres d’abaisser le coût final du produit et d’accéder à de nouveaux marchés notamment dans les pays  en développement (Bottom of Pyramid).

Si les démarches d’innovation frugale et les low tech partagent de nombreux  points communs, la première se situe aujourd’hui  davantage dans une logique business tandis que les low tech mettent en avant une approche plus systémique de l’innovation, quitte à remettre en cause l’usage et l’existence  même d’un produit.

En ce sens, les approches d’innovation frugale, plus adaptées et donc plus facilement intégrables aux modèles économiques actuels sont davantage mises en place au sein des grandes entreprises. Adopter une démarche d’innovation frugale constitue une première étape vers une transition low tech.

Cette approche permet de développer en interne de nouvelles pratiques d’innovation, de cultiver l’ingéniosité et l’audace des équipes de R&D et de designer produit en interne, d’innover au plus proche des besoins (réels) des consommateurs, d’acculturer l’entreprise et ses collaborateurs aux enjeux sociaux et environnementaux – rareté des ressources, impact environnemental, etc. – mais aussi d’attirer de nouveaux talents.

Prendre le virage de concevoir autrement avec moins de ressources, il en va de notre responsabilité ! Cela renforce aussi la désirabilité de la marque employeur auprès des nouvelles générations en quête de sens dans leur activité professionnelle.

Anne-Sophie Pierre, cheffe de projet Jugaad / innovation frugale chez Decathlon Tweet

exemple d'une démarche d'innovation frugale

Depuis 2016, Decathlon possède une équipe projet dédiée à l’innovation frugale, une approche toutefois développée bien avant par le groupe dont la mission est de rendre le sport accessible au plus grand nombre en proposant des produits simples et efficaces, avec un faible impact environnemental et une grande valeur d’usage pour un coût minime. Cette approche permet de s’adapter aux pouvoirs d’achat locaux car les produits sont distribués dans 50 pays dont l’Inde et plusieurs pays en Afrique.

C’est en effet en 2014 que Decathlon teste cette approche
d’innovation frugale en lançant un sac à dos dont le prix a pu être abaissé de 5 à 3 euros, suivi d’un sac de couchage dans le même esprit. Pour aller plus loin, cette équipe dédiée permet de diffuser l’approche de façon transversale au sein de l’entreprise, afin d’irriguer tous les procédés et produits développés (tout sport confondu). Elle accompagne les équipes de conception produit et communique sur l’approche pour acculturer et inspirer les collaborateurs. 

La méthode d’innovation frugale adoptée par Decathlon s’appuie sur trois leviers :

  • simplifier la production : utiliser moins de matériaux, repenser les assemblages, réduire les manipulations ;
  • penser autrement le design : s’inspirer des pays émergents et de leur mode de pensée, avec pour priorité la fonction du produit
  • utiliser des ressources locales : identifier les ressources peu chères et abondantes, les savoir-faire et les possibilités de fabrications locales au maximum, détourner des moules d’injection, des produits, des matières déjà existants.

Plusieurs produits, dont une solution de cuisson autonome sans gaz, sont actuellement en cours de développement pour une mise sur le marché d’ici 1 à 2 ans.

A terme, notre vision est que la méthode d'innovation frugale devienne tout simplement une méthode de conception, un basique de la conception

Anne-Sophie Pierre, cheffe de projet Jugaad / innovation frugale chez Decathlon Tweet

[1] Navi Radjou & Jaideep Prabhu, L’Innovation frugale. Comment faire mieux avec moins, Diateino, 2015