logo soscience svg
Vous avez des connaissances dans le domaine des CCU qui peuvent être adaptées à l’industrie alimentaire ?
Rejoignez le programme d'innovation collaborative "The Future Of CCU for Food"

Décarbonation de l’Industrie : Enjeux et Opportunités pour les Professionnels

Table des matières

Décarbonation de l'industrie : enjeux et opportunité pour les professionnels

La décarbonation de l’industrie est un sujet essentiel non seulement pour lutter contre le changement climatique mais aussi pour réinventer de nombreux secteurs de l’économie mondiale.

Alors que le monde s’efforce de limiter le réchauffement climatique à des niveaux gérables, les industries de tous secteurs sont appelées à jouer un rôle crucial. Cette transformation ne concerne pas seulement la réduction des émissions de gaz à effet de serre mais ouvre également la voie à des innovations radicales dans les processus industriels, les produits, et les modèles économiques.

Cet article vise à décomposer la notion complexe de décarbonation pour les professionnels de l’industrie, en mettant l’accent sur les définitions, les enjeux, et les opportunités qui émergent de cette transition impérative.

 

Introduction à la Décarbonation

Qu'est-ce que la Décarbonation de l'Industrie ?

La décarbonation de l’industrie désigne l’ensemble des efforts et initiatives visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre issus des activités industrielles.

Ce processus est intrinsèquement lié à la transition écologique, pour la mise en oeuvre d’une économie plus respectueuse de l’environnement, qui minimise son empreinte carbone et favorise la durabilité. Dans le contexte industriel, la décarbonation implique l’amélioration de l’efficacité énergétique, le passage à des sources d’énergie renouvelables, et l’adoption, voire la mise au point, de technologies moins émettrice parmi d’autres stratégies.

L’importance de cette démarche ne saurait être sous-estimée. Avec l’industrie représentant une part significative des émissions globales de CO2, il n’y aura pas de succès collectif dans la lutte contre le changement climatique sans la capacité des entreprises à innover et à réduire leur impact environnemental.

De plus, la décarbonation de l’industrie est étroitement liée aux objectifs de la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) et d’autres cadres réglementaires internationaux, visant à orchestrer une réduction substantielle des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale.

Importance de la Transition Écologique dans l'Industrie

L’engagement envers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’optimisation de l’efficacité énergétique est essentiel pour minimiser l’impact environnemental de l’activité industrielle.

Pour les professionnels de l’industrie, adopter des pratiques plus durables n’est pas seulement une question de conformité ou d’avantage concurrentiel; c’est une responsabilité partagée pour protéger notre planète pour les générations futures.

Dans le même temps, cette démarche vers une industrie plus verte offre des perspectives de transformation profonde. Elle encourage les entreprises à innover dans leurs processus, à explorer de nouvelles technologies propres et à repenser leurs chaînes d’approvisionnement.

Cela ne se limite pas à une question de survie dans un marché en mutation; c’est aussi une opportunité de jouer un rôle de premier plan dans la construction d’une économie durable, où le succès commercial s’allie à des bénéfices environnementaux tangibles.

Les initiatives en faveur de la transition écologique peuvent également renforcer les relations avec les consommateurs et les parties prenantes, qui sont de plus en plus sensibles à l’impact écologique des produits qu’ils achètent et des entreprises qu’ils soutiennent.

En s’engageant activement dans la réduction de leur empreinte carbone, les entreprises ne se contentent pas de répondre à une demande croissante pour la durabilité; elles contribuent également à élever les standards de l’industrie tout entière, favorisant ainsi une émulation positive vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

En définitive, la transition écologique dans l’industrie est une composante essentielle de la réponse globale au changement climatique. Elle représente une chance de réinventer l’industrie, non seulement pour la rendre plus compétitive et innovante, mais surtout pour assurer sa contribution à un avenir durable.

Les entreprises qui sauront s’adapter et innover ne vont pas seulement réduire leur empreinte carbone mais également réinventer leur business pour assurer sa pérennité.

 

Stratégies Nationales et Internationales

La décarbonation de l’industrie nécessite une orchestration à plusieurs niveaux, impliquant non seulement des initiatives individuelles d’entreprises mais aussi un cadre stratégique robuste fourni par des politiques nationales et internationales. Ces stratégies jouent un rôle crucial en définissant les objectifs, en proposant des incitations, et en facilitant la collaboration à travers les frontières pour accélérer la transition vers une industrie moins carbonée.

Aperçu de la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC)

La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) de la France est un exemple de plan d’action visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre au niveau national, dans tous les secteurs de l’économie, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

La SNBC définit des budgets carbones — des plafonds d’émissions — pour des périodes de cinq ans et propose des orientations stratégiques pour les atteindre. Dans l’industrie, cela implique une réduction significative de l’utilisation des combustibles fossiles, l’amélioration de l’efficacité énergétique, et le développement de technologies propres.

Cet effort coordonné souligne l’importance de l’innovation technologique et du financement dans la transition énergétique, tout en reconnaissant le rôle essentiel de la formation et de l’accompagnement des travailleurs pour réussir cette transformation.

Les mesures incitatives, telles que les crédits d’impôt pour les investissements verts et les aides à la recherche et au développement, sont des outils clés utilisés par la SNBC pour encourager les entreprises à adopter des pratiques plus durables.

Financer la décarbonation de l'industrie via les dispositifs nationaux

Dans le cadre du plan d’investissement France 2030, un montant de 5 Md€ est mis à disposition afin de soutenir des projets de décarbonation profonde des activités industrielles. L’ADEME est l’opérateur de ces fonds, et propose également d’autres mécanismes de soutien et des subventions sur l’ensemble de la transition écologique.

[Voir les aides financière pour la décarbonation et la transition écologique]

Initiatives mondiales et leur impact sur l'industrie

Au-delà des efforts nationaux, la décarbonation de l’industrie est également soutenue par des accords et des initiatives internationaux.

L’Accord de Paris sur le climat, adopté par 196 parties lors de la COP21 en 2015, est l’un des exemples les plus significatifs. Cet accord vise à limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, avec un objectif ambitieux de ne pas dépasser 1,5°C. Pour l’industrie, cela signifie une accélération de la réduction des émissions à travers des innovations technologiques, une coopération internationale renforcée et des flux financiers alignés sur un développement bas carbone et résilient au climat.

Des initiatives telles que la Mission Innovation, lancée lors de la COP21, renforcent l’engagement mondial en faveur de la recherche et du développement dans les énergies propres. Cette collaboration mondiale vise à accélérer la disponibilité des technologies énergétiques propres, rendant la transition plus abordable et plus rapide pour tous les secteurs.

L’effort conjoint dans la mise en œuvre de ces stratégies souligne une reconnaissance collective de l’urgence climatique et du rôle vital que l’industrie joue dans la lutte contre le changement climatique.

À travers ces engagements, les nations et les entreprises du monde entier prennent des mesures concrètes vers un avenir plus durable, marquant une ère de responsabilité partagée et d’innovation dirigée vers un objectif commun : la préservation de notre planète pour les générations futures.

La mise en œuvre effective de ces stratégies nationales et internationales nécessite une collaboration étroite entre les gouvernements, les industries, les institutions de recherche, et la société civile. Elle exige également une adaptation continue aux avancées technologiques et aux changements économiques et sociaux.

 

Opportunités de redéfinition du Business

La transition vers une économie décarbonée ne représente pas seulement un ensemble de défis à surmonter; elle offre également une multitude d’opportunités pour repenser et réinventer les modèles d’affaires existants.

Dans le contexte de l’urgence climatique et des exigences croissantes des consommateurs, des régulateurs et des investisseurs pour des pratiques durables, les entreprises peuvent trouver de nouvelles voies de croissance et d’innovation en intégrant la durabilité au cœur de leur stratégie.

Les risques climatiques sont divisés en risques physiques et en risque de transition. Les premiers prennent en compte les risques liés au catastrophes naturelles, comme les inondations ou les canicules, qui peuvent créer des pertes et dommages. Les seconds sont plus liés à des transformations plus profondes et moins identifiées dans les entreprises : la transition à une nouvelle économie (réglementations, changement de comportement des citoyens, nouvelles technologies…).

Ces deux typologies de risques ont une incidence forte sur la performance économique des entreprises.

Une approche de la décarbonation pour les industriels doit suivre le même principe et prendre en compte deux typologies distinctes :

  • La décarbonation des procédés, produits, chaîne de valeurs et de tous les éléments physiques existants dans l’environnement de l’entreprise.
  • La décarbonation liée à la transition et aux transformations profondes de la société. Cette catégorie, moins analysée en entreprise, recèle les plus grands risques et les plus importantes opportunités : nouveaux produits, changement du business model, modification des choix stratégiques sur les investissements R&D, …

La décarbonation pour repenser les produits

En premier lieu, il s’agit d’un enjeu de compétitivité, décarboner ses produits existants permet ainsi de réduire l’impact des émissions de CO2 sur le prix des produits.

Cependant, la nécessité de décarboner ouvre la porte à l’innovation en matière de produits et services.

Les entreprises qui parviennent à innover dans ce domaine peuvent non seulement réduire leur impact environnemental mais aussi gagner un avantage concurrentiel significatif en mettant sur le marché de nouveaux produits qui sont plus alignés aux enjeux de la transition écologique et en évitant ainsi l’obsolescence environnementale.

Ces produits s’inscrivent dans une dynamique de réponse à la transition écologique; ils peuvent :

  • Permettre aux clients de réduire leur empreinte, en particulier les clients B2B qui cherchent eux-mêmes à répondre aux attentes réglementaires et d’évolution du marché.
  • Réinventer un usage pour créer des bénéfices environnementaux positifs; s’applique aux clients B2B comme B2C et nécessite un investissement particulier dans l’évangélisation autour des nouveaux usages.
  • Remplacer directement des produits à haute intensité carbonique et se présenter comme solutions alternatives.
La décarbonation incite les entreprises à reconsidérer leurs modèles d'affaires

Il est conseillé de passer l’ensemble de sa gamme de produits existants par le prisme de l’éco-conception et de la décarbonation. Cependant, certains produits vont être touchés de façon certaine par une obsolescence environnementale dans les années à venir.

Dans ce cadre, il est plus rentable et efficace de remplacer ce dernier directement par une des 3 alternatives présentées ci-dessus plutôt que de passer par la phase éco-conception.

Développement de Nouveaux Modèles d'Affaires

Au-delà des produits, la décarbonation incite les entreprises à reconsidérer leurs modèles d’affaires. Cela inclut l’exploration de nouvelles façons de produire, de consommer, et de collaborer au sein de l’écosystème industriel.

Les modèles basés sur le service, où les entreprises vendent des services plutôt que des produits, gagnent en popularité. Cela peut inclure, par exemple, la location d’équipements au lieu de leur vente, réduisant ainsi les déchets et encourageant la réutilisation et le recyclage. De même, les modèles d’affaires qui intègrent le partage ou la mutualisation des ressources peuvent réduire considérablement l’empreinte carbone associée à la production et à la consommation.

Ces services peuvent également s’inscrire dans une dynamique de réponse à la transition écologique :

  • Accompagner ses clients et fournisseurs à réduire leur empreinte, en expliquant et implémentant de nouvelles façons de fonctionner ensemble.
  • Remplacer une gamme de produits par un modèle de service pour créer des bénéfices environnementaux positifs.

 

Ces innovations, qu’elles passent par les produits ou les modèles d’affaires, ne bénéficient pas seulement à l’environnement; elles offrent également aux entreprises l’opportunité de se différencier sur le marché, d’accéder à de nouveaux segments de clients et de développer ce qui deviendra le business de demain.

 

Les Enjeux de la Décarbonation par Secteur

La décarbonation de l’industrie, avec ses défis et opportunités, varie considérablement d’un secteur à l’autre. Chaque domaine d’activité présente des caractéristiques uniques qui influencent la manière dont la transition vers une empreinte carbone réduite peut être réalisée.

Pour autant, tous les secteurs peuvent bénéficier des principes généraux évoqués ci-dessus. Cette section vise à montrer comment certains secteurs peuvent appliquer ces derniers. Certains secteurs, comme ceux de l’énergie, de la construction, et de la mobilité, sont particulièrement concernés par la nécessité de décarboner leurs activités.

Exemple sur le secteur de l’énergie

Le secteur de l’énergie, comprenant une myriade d’acteurs (producteurs, fournisseurs, transport et mobilité, distribution, stockage, solutions d’efficacité énergétique et de décarbonation) est au cœur des enjeux de la décarbonation.

Sa transformation est cruciale car il représente un secteur stratégique pour la transition écologique. Il est à la fois la racine du problème, avec un modèle dépendant fortement des énergies fossiles, mais aussi une clé pour tous les autres secteurs par son aspect structurel. La fin des énergies fossiles et transition vers des sources d’énergie renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique des infrastructures, et l’innovation dans le stockage de l’énergie sont des axes majeurs pour ce secteur.

Si ces enjeux peuvent relever de la création de nouveaux produits et de nouveaux modèles d’affaires, c’est certainement celui de la sobriété qui l’illustre le mieux.

La sobriété dans le secteur de l’énergie est une clé de la décarbonation globale. Or, ce
terme est encore perçu de façon péjorative par les dirigeants qui le voit comme une
baisse de rentabilité de l’activité. Cela touche au coeur du modèle d’affaire.

Pour autant, réduire les volumes n’est pas synonyme de réduire la valeur ajoutée. Une créativité à mettre en oeuvre avec l’ensemble de la chaîne de valeur est nécessaire. Il s’agit de réinventer les métiers du secteur, notamment par le développement de nouvelles activités (démantèlement, accompagnement dans la décarbonation…), de nouvelles tarifications (incitant à la sobriété) et de nouveaux produits.

La sobriété énergétique est au coeur de la transition écologique - éolienne.

Exemple sur le secteur de la construction

Le secteur de la construction, intégrant divers intervenants (constructeurs, fournisseurs de matériaux, architectes et maîtres d’oeuvre, gestionnaires de bâtiments et promoteurs), est un secteur clé de la transition écologique.

Le BTP représente environ 20 % des émissions de GES françaises totales et les trois-quarts de la production annuelle de déchets. Il est sujet à une dépendance historique, à des pratiques et matériaux peu durables, mais a également un impact direct sur les usages de tout un chacun via l’environnement urbain (ainsi le design actif fait le lien entre urbanisme et santé publique).

Prioriser la rénovation énergétique des bâtiments existants pour réduire considérablement leur consommation d’énergie, le recours à des matériaux alternatifs pour les nouvelles constructions, et adopter des designs frugaux et ultra-passifs sont des axes clés pour ce secteur.

Dans ce secteur également la décarbonation peut passer par la réinvention et l’innovation sur les produits et les services:

  • Nouvelle ingénierie financière afin de privilégier les rénovations.
  • Investissement dans la recherche dans les matériaux, les low-techs, et les modèles passifs de création et pilotage de flux physique des bâtiments.
  • Accompagnement des utilisateurs à la consommation et incitation sur les usages (dont nudge) pour prévenir les effets rebonds.
  • Développement de solutions d’adaptation au changement climatique en fonction des risques selon les situations (inondations, fragilisation du bâti dû aux sécheresses, bâtiments mobiles, intégration de l’électro-mobilité, etc.)

 

La décarbonation des secteurs clés de l’industrie nécessite une approche holistique qui tient compte des particularités de chaque secteur, des technologies disponibles et de leur potentiel d’évolution, ainsi que des cadres réglementaires et incitatifs qui peuvent soutenir cette transition. Les opportunités pour redéfinir les modèles d’affaires et les produits proposés sont immenses, mais elles exigent une volonté politique, un engagement des entreprises, et une collaboration étroite entre les différents acteurs de l’économie.

La réussite de cette transition dépendra en grande partie de la capacité à innover et à investir dans des solutions durables, mais aussi à repenser les chaînes de valeur pour les rendre plus résilientes et moins dépendantes des énergies fossiles.

Dans ce contexte, le partage des connaissances et des meilleures pratiques, ainsi que le soutien à la recherche et au développement, sont essentiels pour accélérer le passage à une industrie décarbonée.

 

Connecter avec l'Écosystème d'Innovation

L’innovation nécessaire pour la décarbonation ne se produit pas en vase clos, elle prospère au sein d’un réseau dynamique d’acteurs variés, incluant les entreprises, les startups, les institutions de recherche, la société civile et les entités publiques (gouvernementales ou locales comme les collectivités).

Se connecter efficacement avec son écosystème d’innovation est crucial pour les entreprises cherchant à accélérer leur transition vers une empreinte carbone réduite. Cette collaboration peut débloquer des avancées technologiques, des opportunités de marché, et des modèles d’affaires novateurs qui sont essentiels pour réussir la décarbonation.

Importance de la Collaboration dans la Décarbonation de l'Industrie

Tout l’intérêt de monter, nourrir et animer son écosystème d’innovation sur des sujets stratégiques est de bénéficier de la force et des spécificités de chaque acteur pour répondre à un objectif commun.

Les entreprises peuvent bénéficier de l’agilité et de la créativité des startups, qui sont souvent à l’avant-garde des technologies et des solutions disruptives.

En parallèle, les institutions de recherche apportent une profondeur de connaissances et un potentiel d’innovation basé sur des années, voire des décennies, de recherche fondamentale et appliquée. Les acteurs de la société civile organisée permettent de mieux comprendre les problématiques et de développer des solutions réellement pertinente et qui seront acceptées et désirées sur le terrain.

Finalement, les collectivités ou les acteurs privés d’une chaine de valeur (fournisseurs par exemple) peuvent offrir des terrains d’expérimentation précieux qui seront le point de départ de la diffusion d’une innovation.

Ces collaborations peuvent également ouvrir des opportunités de financement, notamment à travers des subventions gouvernementales, des crédits d’impôt pour la R&D, et l’accès à des fonds dédiés à l’investissement dans les technologies propres et la transition écologique.

La collaboration peut prendre plusieurs formes, allant de partenariats stratégiques et de co-développement de technologies à des investissements directs dans des startups ou des projets de recherche. Participer à des consortiums de recherche, des alliances industrielles, ou des plateformes d’innovation ouverte sont également des moyens efficaces pour se connecter avec l’écosystème et stimuler l’innovation.

Décarbonation de l'industrie, post de Brice-Audren Riché, Lesaffre.

Exemples d'Écosystème d'Innovation montés avec la Plateforme SoScience

Focus sur la mobilité avec Plastic Omnium

Dans le contexte de la transition écologique, le secteur des transports occupe une position stratégique. Engagé dans la réduction de son empreinte carbone, Plastic Omnium collabore avec SoScience pour explorer des voies innovantes avec son écosystème d’innovation.

Pour découvrir ce programme innovant, visitez le futur de l’énergie pour la mobilité.

Focus sur la capture et l’utilisation du carbone (CCU) avec Lesaffre

Lesaffre s’engage activement dans la décarbonation des industries agro-alimentaires en s’appuyant sur les méthodologies d’innovation ouverte de SoScience. En s’ouvrant à un ecosysteme divers, il est possible d’explorer de nouvelles approches telles que celles de la capture et de l’utilisation du carbone.

Pour en savoir plus sur cette initiative, consultez l’avenir du CCU pour l’alimentation.

Conclusion

Se connecter avec l’écosystème d’innovation est indispensable pour les entreprises qui aspirent à jouer un rôle de premier plan dans la décarbonation de l’industrie.

En embrassant la collaboration, elles peuvent non seulement accélérer leur propre transition mais aussi contribuer à un mouvement plus large vers une économie durable.

Les défis liés à la décarbonation sont complexes et multifacettes, mais à travers une coopération étroite avec l’écosystème d’innovation, les entreprises peuvent trouver les clés pour débloquer des solutions durables.

logo soscience

Vous avez un besoin spécifique et souhaitez échanger avec notre équipe ?

Envoyez-nous un message et nous vous répondrons dans les 24h.

A bientôt !