>

>

Où sont les ingénieurs & designers qui innovent au service de la planète ?

Où sont les ingénieurs & designers qui innovent au service de la planète ?

partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

De l’innovation à l’innovation à impact : qui sont les ingénieurs qui s’engagent pour la planète ? Quels exemples de startups industrielles ou scientifiques à impact ? Pourquoi l’innovation responsable n’est pas qu’un sujet d’économie sociale et solidaire ? comment les deeptech et les startups industrielles peuvent avoir la double casquette technique et à impact ?

Intégrer la transition écologique et sociétale au sein des formations en école d’ingénieurs devient aujourd’hui incontournable. C’est pourquoi l’Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées (ESTIA) a décidé de repenser l’ADN de son format “Les 24h de l’innovation” – un événement fondé sur une rencontre autour de la créativité et de l’innovation de 24h chrono créé en 2007- pour le dédier entièrement à la transition écologique, devenant ainsi “Les 24h de l’innovation pour la planète”. 

Sensibiliser les étudiants ingénieurs et designers aux chemins professionnels qui s’ouvrent à eux, en tant qu’ingénieurs-entrepreneurs ou comme salariés, et les inviter à réfléchir et explorer le potentiel impact social ou/et environnemental de leurs compétences et de leur futur métier, constitue une première étape essentielle. 

Comment concilier aujourd’hui et demain le travail de ces jeunes ingénieurs et leurs convictions en faveur d’une société plus juste ? Certains ingénieurs se désolent en effet de voir leurs compétences utilisées pour des projets qui n’ont pas de sens, qui ne sont pas au service de la transition écologique – ou qui le sont faussement.

Des projets pour lesquels seule l’appellation “green” l’est vraiment et où cette étiquette “green” évite bien souvent de repenser plus largement la place de l’entreprise dans la société. 

Faut-il attribuer cette lassitude des jeunes actifs à une absence de modèle ou une question de confiance ? 

En effet, qui aujourd’hui pour montrer la voie ? 

Qui sont et où sont les ingénieurs qui nous font rêver par leur vision, leur engagement et leur succès en faveur d’une société plus juste ?

Chez SoScience, nous sommes convaincus que les nouvelles générations d’ingénieurs ont un rôle clé à jouer dans cette transition.

Nous sommes convaincus qu’ils peuvent contribuer à changer les règles du jeu, de l’intérieur, comme collaborateur, comme de l’extérieur, en devenant des entrepreneurs industriels ou scientifiques “sociaux”, c’est-à-dire engagés à la résolution d’enjeux de société.

Et la relève s’organise ! 

De jeunes ingénieurs et designers ont choisi d’utiliser leurs connaissances et leur savoir-faire pour agir ; pour identifier, définir et développer des solutions pertinentes, efficaces et accessibles avec un fort impact positif social ou/et environnemental.

Japet : la robotique médicale au service du patient

La lombalgie, le terme médical pour les douleurs au dos au niveau de la colonne vertébrale, souvent appelé mal du siècle, affecte 80% de la population. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité, plus de 65% des salariés en France, ont eu ou auront une lombalgie. Les conséquences sont importantes : atrophie des muscles, activité réduite, qualité de vie dégradée.

Antoine Noël est ingénieur, diplômé de l’Ecole Centrale de Lille : il est devenu entrepreneur pour répondre à cet enjeu de santé. 

Spécialisé en robotique et formé au MIT sur les exosquelettes, il a créé en 2015 l’entreprise Japet avec Damien Bratic, ingénieur médical,  et Amélie Blondeaux, designer produit. 

Les exosquelettes sont à la mode, sans doute pour leur représentation spectaculaire alimentée par la science-fiction. Mais ceux présents sur le marché sont trop gros, trop imposants pour les patients et surtout trop chers ! 2 ans de R&D auront permis à l’entreprise sociale de mettre sur le marché en 2017 son exosquelette Atlas. En 2021, ils atteignent déjà le 100e utilisateur. 

Leur objectif ? Aider les gens chez eux afin de faciliter leur reprise d’activité et réduire les risques de blessures et d’accidents de travail.  

C’est en première année d’école d’ingénieurs que ces étudiants se sont passionnés pour la robotique médicale. Pourquoi ? Pour son fort potentiel d’impact positif pour la société, pour proposer de nouvelles solutions aux patients. 

C’est cet impact qui a motivé ces étudiants ingénieurs à poursuivre le projet sous la forme entrepreneuriale.

C’est cette vision qui permet en  2015 à Antoine Noël et Damien Bratic de remporter le grand prix de l’Innovation Siemens, ouvert aux élèves ingénieurs de troisième année.

Ce type de projet à fort impact sociétal a besoin d’ingénieurs pour développer les solutions techniques. Chez Japet, l’équipe comporte plusieurs ingénieurs dans de nombreux domaines : robotique, mécanique, systèmes embarqués, électronique, textile technique.

Les compétences des étudiants ingénieurs peuvent s’avérer précieuses pour développer de nouvelles solutions avec un impact social fort.

Leka : un robot pour aider les enfants autistes

Marine Couteau et Ladislas de Toldi sont les deux fondateurs de l’entreprise sociale Leka, qui développe un robot ludique pour aider les enfants autistes à mieux communiquer et apprendre.

Ce sont deux ingénieurs en biotechnologies qui n’étaient donc pas du tout spécialistes en robotique quand ils ont lancé le projet en 2011. Mais en mobilisant différents experts, ils ont pu monter en compétences et développer le premier prototype de leur robot éducatif !

C’est aussi pendant un cours au sein de leurs études en école d’ingénieurs que l’idée de cette solution a émergé. Ils n’étaient pas spécialistes en robotique, en mécanique ou en électronique mais ils sont parvenus en 6 mois à réaliser un premier prototype. 

L’engouement des enfants et des professionnels étaient déjà au rendez-vous. En 2017, ils développent des prototypes plus élaborés grâce à l’impression 3D. Ils parviennent à en vendre 120 dans 12 pays, 60 structures dans lesquelles plus de 400 enfants vont utiliser le robot.En 2016, il lance une campagne crowdfunding. Tout leur sourit….Et là bam, l’aventure entrepreneuriale est stoppée net. L’industrialisation du projet requiert en réalité beaucoup plus de fonds que ceux dont ils disposent. 

En 2018, Leka est en redressement judiciaire …mais parvient à trouver de justesse un repreneur, l’association AFP Handicap, chez qui Ladislas devient salarié pour développer la solution en interne.

Fin décembre 2021, Leka lançait officiellement la sortie de son produit, 10 ans après le début du projet, avec une production de 1000 robots annoncés pour 2022. 

Leka est un super exemple qui démontre que les étudiants n’ont pas nécessairement besoin de maîtriser au départ le domaine technique qu’ils souhaitent investir pour monter un projet entrepreneurial pertinent et impactant.

Le projet Leka montre aussi qu’il est possible de développer de tels projets au sein de structures déjà existantes quand l’entrepreneuriat ne s’avère pas être le bon chemin.

C’est grâce à la ténacité, à l’engagement et à la vision forte en matière d’impact social que le projet a pu survivre et perdurer dans le temps. 

EONEF : la technologie solaire au service des zones exclues ou sinistrées

Voici maintenant non pas deux ingénieurs mais 2 designers, Julie Dautel et Cédric Tomissi, formés aux Arts Décoratifs de Paris. 

Leur solution ? Développer un ballon photovoltaïque autonome pour apporter des solutions de communication dans des zones difficiles d’accès ou sinistrées. 

Pourquoi ? Car ils ont compris qu’en temps de crise, lors d’une catastrophe naturelle par exemple, les moyens de communication ne sont plus opérationnels, ce qui est précisément essentiels aux secours pour agir rapidement en faveur des victimes et pour éviter que les dégâts ne se propagent davantage

C’est une solution qui peut être utilisée aussi pour monitorer des zones protégées, repérer des incendies et prévenir les secours pour éviter la destruction de nos écosystèmes

C’est leur volonté profonde d’agir en faveur de l’intérêt général qui les pousse à lancer une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et à réunir une équipe d’ingénieurs à leurs côtés, notamment dans le domaine de l’aéronautique. 

Leur objectif aujourd’hui est d’industrialiser leur produit et de tester les premiers pilotes sur le terrain.

Pourquoi former les ingénieurs et designers de demain à l’innovation à impact ?

Des ingénieurs comme Antoine et Damien, comme Ladislas et Marine, des designers comme Julie et Cédric, nous en rencontrons régulièrement chez SoScience.

Ces acteurs montrent la voie et démontrent qu’il est possible aujourd’hui, plus que jamais, d’être ingénieur, d’entreprendre avec succès, et d’avoir un impact positif sur notre société.

Nous croisons lors de nos formations dans les écoles d’ingénieurs toute une nouvelle génération d’ingénieurs/designers qui veulent travailler  dans des structures qui cherchent à répondre aux enjeux sociaux et environnementaux.

C’est même un véritable sujet d’attractivité, non seulement pour les écoles, mais aussi pour les entreprises comme pour les instituts de recherche. Il ne s’agit pas d’un épiphénomène mais d’un mouvement de fond global, fort, et qui semble inexorable.

Notre mission chez SoScience est précisément de révéler cette nouvelle génération, de montrer la voie grâce aux pionniers, de former à l’impact et à la valorisation sociale et environnementale de la recherche (au-delà de la valorisation économique).. Qu’est-ce que cela veut dire concrètement d’intégrer l’impact dans un projet entrepreneurial ? Quelle vision, quels critères, quelles pratiques d’innovation et de collaboration ? Ces nouvelles compétences deviennent incontournables dans leur formation et leur cursus pour leur permettre de répondre aux enjeux sociaux et environnementaux, demain, dans leur carrière professionnelle.

Vous êtes référent au sein d’une formation à l’innovation et vous souhaitez y intégrer les questions d’impact et les enjeux sociétaux ? Vous accompagnez les étudiants ingénieurs ou designers dans la création de projets entrepreneuriaux ou dispositifs d’initiation à l’innovation ? Contactez-nous pour avoir accès à notre catalogue de formations 💌

partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Vous avez un besoin spécifique et souhaitez échanger avec notre équipe ?

Envoyez-nous un message et nous vous répondrons dans les 24h.

A bientôt !