La Terre va-t-elle devenir un immense désert ?

Pour nourrir une humanité de plus en plus nombreuse, on intensifie sans arrêt l’agriculture. En boostant les plantes à grands renforts d’engrais, de pesticides et de labour, on détruit ce qui fait pourtant pousser la plante en premier lieu : son sol. Partout la terre s’appauvrit, se transforme en désert ou bien disparaît carrément. Des chercheurs, dans le sillon de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) tirent la sonnette d’alarme. Rien n’est irréversible, à condition de se bouger.

On le piétine sans vergogne tous les jours, comme quelque chose d’immuable et d’inerte. Pourtant, les quelques dizaines de centimètres à un mètre de terre qui constituent en moyenne le sol de l’Hexagone sont le fruit de milliers et milliers d’années de transformations. Des roches travaillées par le climat et par les plantes se sont peu à peu changées en cette terre, aussi essentielle que méconnue par la plupart d’entre nous. Première info : le sol est vivant. Deuxième info : il se meurt. Lire la suite...

Article de Vincent Lucchese paru dans Usbek & Rica, suite à la conférence du programme The Future Of Soils, le 21 avril 2017.