Soscience

Articles du blog

Le programme d’Innovation Responsable (NWO-MVI) aux Pays-Bas : penser l'innovation dès la phase de conception

La résolution des défis sociétaux constitue une des trois priorités de la stratégie européenne Horizon 2020. Pourtant, aujourd'hui, peu de pays ont adopté des politiques publiques dédiées à la recherche et l'innovation responsable, mis à part les Pays-Bas, qui font figure de pionnier.

En 2008, six ministères néerlandais et l’Organisation néerlandaise pour la Recherche scientifique (NWO), l’agence nationale de financement de la recherche, lancent le programme d’Innovation Responsable (MVI). Ce dernier se concentre sur le développement de technologies susceptibles d’avoir un fort impact - tant positif que négatif - sur la société, telles que la robotique, les biotechnologies ou encore les technologies de l’information et de la communication.  

Le programme MVI finance des projets de recherche qui prennent en compte les aspects éthiques et sociétaux des nouvelles technologies dès leur phase initiale de conception. L’objectif est d’introduire une dimension réflexive sur l'usage et l'acceptabilité de des innovations afin d’éclairer les choix de société en matière d’innovation technologique.

Ces projets de recherche sont multi-acteurs : ce sont des consortiums qui regroupent nécessairement des acteurs du secteur privé, généralement des industriels, et des académiques de différentes disciplines. L’ interdisciplinarité est la pierre angulaire du programme : une collaboration étroite entre des chercheurs de différents domaines (sciences humaines et sociales, éthique, droit, économie, sciences appliquées, ingénierie, designers) est imposée.

Les projets doivent également inclure les bénéficiaires et autres parties prenantes dans le processus de recherche afin de valoriser au mieux l’innovation. Ils doivent aussi ancrer leur réflexion à l’échelle internationale : parmi les critères, les pays à revenus moyens ou faibles sont mentionnés, témoignant de la volonté de répondre à des enjeux de développement.

Enfin, c’est un Comité consultatif (Advisory Board) composé de chercheurs académiques du monde entier ET de membres issus de la société civile qui participent au processus d’évaluation des projets.

You could call the MVI programme “ethics in practice”. It links societal themes with technology and innovations. Large companies including DSM, Shell and Friesland Campina are collaborating in the programme. This demonstrates that responsible innovation is not something “vague for philosophers”, but rather an important theme, also for industry
— Jeroen van den Hoven, Professeur d’éthique à l’Université de technologie de Delft, directeur du centre 3TU.Centre for Ethics and Technology (3TU.Ethics) et directeur du programme MVI

En 2012, le programme MVI s’est aligné à la politique des Top sectors, 9 secteurs au fort impact impact économique identifié par le gouvernement néerlandais. Dans cette perspective, les exigences éthiques et sociétales dans la création de nouveaux produits et services sont perçus comme des leviers d’innovation et non pas comme des obstacles.

Le programme finance deux types de projets avec un budget annuel minimal de 2,6 millions d’euros : des projets longs d’une durée de 4 ans à hauteur de 250 000 EUR à 500 000 EUR sur des questions de recherche plus fondamentales et des projets courts d’une durée de 1 an à hauteur de 125 000 EUR sur des questions de recherche plus concrètes. Les derniers consortiums financés en 2018 portent sur la relation humain-robot sur les plateformes logistiques, la modification des génomes des animaux ou encore sur la communication des données publiques au bénéfice des citoyens  

Le programme fête ses 10 ans cette année et connait depuis ses débuts un franc succès ! Un programme innovant et pertinent dont ses pays voisins européens, dont la France, feraient bien de s’inspirer. Chez SoScience, on est prêt à se retrousser les manches :)

Image d'illustration : Erik Eastman, Unsplash.

Mélanie Marcel