Soscience

Articles du blog

Venez vous inspirer au Club Science et Innovation Positive !

A l’heure où les critiques fusent sur « la mascarade des start-ups », ces entreprises plus reconnues pour la taille de leurs levées de fond que pour l’intérêt des solutions qu’elles proposent ; comment mettre en avant et faire découvrir les start-ups qui allient technologie, profitabilité et projet réel de rendre le monde meilleur ? C’est la question que SoScience et Sparknews ont souhaité investiguer grâce au lancement du club « Science et Innovation Positive ».

Ce club aborde des thématiques techniques et scientifiques au service du bien commun et met en avant les acteurs du changement pour inspirer et émuler les entreprises et instituts de recherche qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques pour plus d’impact social et environnemental positif.

La soirée de lancement du Club en Juillet dernier réunissant une centaine de personnes s’est attaquée à une technologie fondamentale dans l’univers des start-ups : l’intelligence artificielle. M. Jean-Gabiel Ganascia, chercheur en intelligence artificielle et président du Comité d’éthique du CNRS, qui nous a fait l’honneur d’ouvrir la soirée, a notamment rappelé l’influence de l’intelligence artificielle sur notre société et nos modes de vie impliquant une re-ontologisation des objets et des relations humaines. En effet aujourd’hui nos objets intelligents prennent une toute autre dimension. Et qu’en est-il de la notion même de l’amitié à l’heure des réseaux sociaux ?

_DSC1102.jpg

“Ajouter le mot social au mot scientifique n’est ni un crime, ni un péché, ni une chute. C’est une élévation”

Bruno Latour, sociologue, anthropologue et philosophe des sciences

L’intelligence artificielle nous pousse à redéfinir le monde qui nous entoure. Il s’agit donc d’une opportunité idéale pour repenser notre approche face à des challenges sociaux et environnementaux toujours plus nombreux.  Et c’est là qu’interviennent des start-ups dont la mission première est d’apporter des solutions à ces challenges ! Quelles sont-elles et que cherchent-elles à résoudre : 

Mobilité durable :

  • EasyMile développe des solutions de mobilité intelligentes et inclusives comme des navettes 100% électriques et autonomes. Ces minibus ont pour vocation à être loués et partagés pour des petites et grandes distances, permettant ainsi l’optimisation de l’utilisation des véhicules. De l’économie de la propriété à l’économie de la fonctionnalité !

Technologies inclusives :

  • RogerVoice est une application qui change la vie des malentendants en sous-titrant les appels téléphoniques instantanément, rendant ainsi les conversations possibles et agréables. Et pourquoi ne pas intégrer cette technologie à tout service client ?

  • Helpicto est une application accélérée par Microsoft qui permet aux personnes autistes et à leur entourage de traduire la parole en pictogrammes pour exprimer émotions et idées au quotidien et ainsi permettre une meilleure communication et compréhension.

_DSC1185.jpg

Médecine, santé :

  • Datexim associe Intelligence Artificielle et technologies d’imagerie pour permettre aux laboratoires de détecter les maladies telles que les cancers avec rapidité et précision, augmentant ainsi les capacités humaines médicales.

Robotique éthique :

  • Spoon développe des créatures artificielles qui interagissent de façon naturelle avec les êtres humains. Spoony, le robot emblématique de Spoon est conçu pour permettre l’interaction dans des espaces publics et apporter des connaissances sur les monuments, l’histoire des lieux ou tout autre information pratique.

Ingénierie des algorithmes et des données :

  • Jalgos recherche et développe des algorithmes « éthiques » dans le domaine de la santé, de la sécurité etc. comme par exemple une application qui permet de prévoir et d’anticiper l’affluence aux urgences ainsi que la probabilité de certaines pathologies.

Comme vous pouvez le constater, les applications positives de l’intelligence artificielle sont nombreuses. Au-delà de la technologie, c’est bien l’intention qui est le moteur de l’innovation.

La prochaine soirée du club présentera des projets et des questionnements autour de « l’innovation low tech et de la démarche frugale » comme une nouvelle voie pour réinventer un système économique et industriel soutenable, dans le respect de la planète et des hommes. Rendez-vous en Octobre pour découvrir un nouveau pan d’innovation au service du bien commun !

Cette première soirée du Club Science et Innovation positive a été possible grâce à la généreuse contribution de Devoteam, leader du conseil en technologies innovantes et management pour les entreprises.

Mélanie Marcel